DRAGON BALL SUPER

Dragon Ball Super Picture

DRAGON BALL SUPER : C’EST QUOI ?

Dragon-Ball-Super Aff 1Dragon Ball Super est la suite directe du manga Dragon Ball, et donc de l’anime Dragon Ball Z, à l’image du tristement célèbre Dragon Ball GT. A ceci près que les différences sont nombreuses, et la principale d’entre toutes réside dans un nom : Akira Toriyama. Le maître mangaka qui a donné vie à cet univers unique et très riche en 1984 revient après presque 20 d’absence, afin de fournir une nouvelle flopée d’aventures à Son Goku, Vegeta et compagnie, sortie tout droit de sa propre imagination. Conséquence : Dragon Ball GT est totalement effacé de la timeline, n’en déplaisent aux peu de fans que la série possède.

Dragon Ball Super a officiellement commencé fin juin/début juillet 2015 au Japon, et le succès est au rendez-vous. Le manga a droit à deux support distincts : la version papier et la version télévisée. Seulement, étant donné que la série a épuisé l’auteur durant 10 années de sa vie – et qu’il préfère largement s’atteler à des projets plus courts, comme continuer à imaginer les personnages et le bestiaire de la saga Dragon Quest ou développer des one-shot -, le manga n’est pas dessiné par ses soins. C’est le mangaka Toyotaro qui s’en occupe, même si Toriyama est là pour superviser (il reste à la conception des personnages).

Dragon Ball Super Affiche TournoiL’histoire de Dragon Ball Super se passe six mois après la fin de Dragon Ball Z. Boo est mort, la Terre est en paix, et Hercule est une fois de plus un héros. Goku et Vegeta, éternels rivaux, s’entraînent malgré cette période de tranquillité, tandis que tous les autres se la coule douce. Mais un certain Beerus, le Dieu de la Destruction, s’est réveillé d’un sommeil long de 39 ans, afin de trouver celui qu’on appelle le Super Saïyen God. Ses recherches inquiètent les Dieux de l’Univers, car détruire les planètes n’est qu’un jeu pour lui. Et quand il arrive sur Terre, nos héros se retrouvent incapables d’agir devant sa puissance démesurée. Même Goku est totalement hors course malgré sa nouvelle transformation. Mais tout cela va conduire à une nouvelle aventure incroyable, avec des événements tout aussi surprenants, que l’on va séparer en arc, sans prendre en compte les épisodes fillers :

  • Arc 1 : Beerus et le Super Saïyen God !
  • Arc 2 : La résurrection de Freezer !
  • Arc 3 : Le Tournoi des Univers 6 et 7 !
  • Arc 4 : Le retour de Trunks du futur !


DBS 004 - 04

DRAGON BALL SUPER : LE MANGA ET L’ANIME

Dragon Ball Super aff chap.9Comme à l’accoutumé, les chapitres de Dragon Ball Super avancent plus vite que les épisodes de la série télé – cette dernière se permet des petites histoires parallèles, et intègre des détails absents du manga papier -, et sont publiés une fois par mois. Un rythme beaucoup moins intense, qui laisse le temps à l’auteur de bien voir en amont, et surtout d’avoir plus de temps libre, lui qui ne jure que par sa tranquillité personnelle (il vit à la campagne, loin de la folie furieuse et épuisante de la ville). Et ce qui, parfois, permet à l’anime de rattraper le retard et même être en avance ! Ainsi, l’arc du tournoi des Univers 6 et 7 était une exclusivité que nous avons découvert sur nos écrans et non sur papier. 

  • Dragon Ball Super : Tome 1
  • Dragon Ball Super : Tome 2

En ce qui concerne l’anime, toutes les semaines nous donnons un bref avis de l’épisode du dimanche, et proposerons un verdict de la série par paquet de dix épisodes. A long terme, ça va permettre de voir si, oui ou non, Dragon Ball Super est Intolérable, Agréable ou bien tout simplement Super !



DBZ battle of gods aff

DRAGON BALL SUPER : LES CONNEXIONS À LA SÉRIE

DBZ battle of FreezerDragon Ball Super a peut-être débuté en 2015, ce n’est pourtant pas dans l’esprit d’Akira Toriyama depuis si peu de temps. Les bases de la série ont commencé bien à l’avance, puisque déjà en 2013, la première pierre à l’édifice était posée, suivit d’une deuxième deux ans plus tard : les deux derniers films sortis au cinéma sont effectivement pris en compte. En France, le premier est sorti directement en DVD/Blu-Ray, tandis que le deuxième a eu les honneurs de quelques séances en salles.

Les bases réelles de Dragon Ball Super sont là, où l’on dévoile le Dieu de la Destruction, Beerus, et son « acolyte » Whis, ainsi que l’existence de plusieurs univers différents. Certes, c’est assez frustrant de devoir se retaper des épisodes qui reprennent les événements de ces long-métrages, mais finalement, il en suffit d’un peu moins d’une quinzaine pour que le premier film soit bouclé (et quasi autant pour le second), pour qu’ensuite l’aventure débute réellement (vers l’épisode 28). Et qu’on découvre enfin ces immenses Super Dragon Ball, accompagné de son forcément gigantesque Dragon Divin (épisode 41) !

Mais là où on veut en venir, c’est sur le fait qu’avant d’accepter de se remettre au boulot pour Dragon Ball, l’auteur a raconté quelques histoires qui s’imbriquent parfaitement dans son monde, avec une nouvelle idée franchement intéressante si bien exploitée : la Patrouille Galactique.

601 JACO THE GALACTIC PATROLMAN T01[MAN].inddEn 2013, Toriyama réalise un one-shot d’une dizaine de chapitres, qu’il annonce comme sa toute dernière oeuvre. Jaco the Galactic Patrolman est en fait un prequel à Dragon Ball, où l’on suit un policier de l’espace ayant pour mission d’exterminer un extraterrestre qui s’apprête à détruire les habitants de la Terre. Plus axé sur l’humour que l’action, le récit fait la part belle à Jaco, un personnage loufoque qui s’inscrit parfaitement dans la lignée des héros lâche et drôle de Dragon Ball, ainsi qu’aux origines du manga.

En 2014, il s’associe à Masakazu Katsura (Zetman) pour exploiter encore un peu plus le filon de la Patrouille Galactique, dans deux histoires courtes très sympathiques : Trop forte Sachié ! et Jiya, réunies dans le sobrement intitulé Katsuraakira. On ne dénote aucun lien avec Dragon Ball, certes, mais avec l’existence de Jaco, on sait que toutes ces créations font partie d’un même univers. De plus, Jaco est très présent dans Dragon Ball Z : La résurrection de ‘F’, et dans un minuscule chapitre du même manga, le père de Son Goku, Bardack (ou Baddack, ou Bardock) fait une allusion appuyée de la Patrouille.

Conclusion, en prenant en compte que Dragon Ball Super a déjà une base dantesque de 42 volumes et plus de 444 épisodes, que des histoires d’Univers croisés s’apprêtent à commencer avec des Dieux surpuissants, et qu’un monde très prometteur de Patrouille Galactique, déjà bien mis en place, s’incruste dans tout ça, on espère franchement que cette nouvelle monture a de beaux jours devant elle… A moins que ce ne soit qu’une grosse quenelle, comme nous le fait gentiment remarquer Goku dans l’épisode 10…

Super Goku quenelle