CRITIQUE

[CRITIQUE ASIE] DRAGON BALL SUPER – #121 À #131

Dragon Ball Super 13 verdict.pngL’intensité est au maximum. Maintenant que l’Univers 3 est parti rejoindre les autres perdants dans le néant, l’affrontement ultime explose. L’univers 7 et l’Univers 11 se lancent dans de puissantes attaques et contre-attaques, même si rien, pour le moment, ne semble chatouiller de près ou de loin l’invincible Jiren. Et ce malgré le déchaînement impressionnant de Végéta.


Barème :

  • Super ! : cet épisode vaut ni plus ni moins son titre de Dragon Ball Super. Une idée folle ? Un combat monstrueux ? Un humour au top ? Tout ça en même temps ? A ne pas louper !
  • Agréable : sans pour autant être une tuerie, l’épisode est à voir pour quelques particularités réjouissantes : une ambiance, des blagues, un personnage… A voir par curiosité.
  • Intolérable : le blasphème ultime, celui qui ne sert strictement à rien, n’avance à rien, ou encore ne respecte rien. Genre le mot « inutile » aurait pu être créé pour ça ! A bannir direct !


Critiques Dragon Ball Super



EPISODE 121 : Guerre totale ! La combinaison ultime à 4 vs l’attaque massive de l’Univers 7 !!

EP-121

Végéta, Freezer, C-17, Goku et Gohan dans Dragon Ball Super #121

[Diffusé le 24 décembre 2017] – Certains éléments de Dragon Ball deviennent si rengaines et si peu originaux qu’on espère que ça passe vite pour pouvoir s’intéresser à autre chose. En l’occurrence, un méchant qui se transforme en monstre énorme avec des aptitudes hors du commun, c’est pas jouasse comme idée. Pourtant, on est ici face à un combat prenant de bout en bout, principalement grâce au fait que tout l’Univers 7 se retrouve plonger dans le combat. Même ce touriste de Freezer, c’est dire ! De plus, on a enfin l’élimination d’un de nos héros fait avec respect et intelligence. Une scène aussi bien imprévue qu’attendrissante, qui débouche sur un final apocalyptique, surpuissant et frissonnant tant c’est un plaisir de les voir tous unir leurs efforts contre un seul monstre. Verdict : Super !


EPISODE 122 : Rempli de fierté ! Végéta défie le plus puissant !!

EP-122

Végéta dans Dragon Ball Super #122

[Diffusé le 7 janvier 2018] – Un début très porté western, où les combattants des deux derniers Univers se toisent sans lâcher un mot. Une animation endiablée doublé d’un sens du cadrage et de dessins ô combien splendides. Un (trop) court moment jouissif où Goku et Végéta se lancent à l’assaut d’un Jiren toujours plus imbattable. Des enchaînements brutaux comme il faut. Des petits passages montrant la galère de Gohan et autre Freezer d’affronter l’Univers 11. Et surtout, une mise en avant de Végéta très excitante, qui en plus de montrer encore et toujours sa façon de penser radicale, nous gratifie d’un Final Flash des plus puissants et magnifiques. Bref, vous l’aurez compris, on a été plus que conquis par l’épisode 122 de Dragon Ball Super. Verdict : Super !


EPISODE 123 : Le corps, l’esprit, et la force libérée à pleine puissance ! Goku et Végéta !!

EP-123

Goku et Végéta dans Dragon Ball Super #123

[Diffusé le 14 janvier 2018] – Ce qu’on perd en qualité graphique de l’épisode précédent (bien qu’il n’y ait rien d’alarmant non plus), on le gagne en intensité puissance 10, puisqu’on nous propose ici quasiment 20 minutes de fight non stop. Très peu de blabla, tout va très vite pour Goku et compagnie. L’affrontement contre Jiren envoie du bois (excellent suspens de « quoi !? Il tombe dans le vide !? »), C-17 a toujours autant la classe même en si peu de temps de présence, et Végéta revient en forme olympique ! D’ailleurs, ce Végéta Super Saïyen Blue Shinning (en attendant le terme officiel de son nouveau stade, balek on l’appellera comme ça) est la première transformation qu’il atteint sans que Goku y arrive avant lui. Et rien que pour ça, c’est une excellente idée (même si la ficelle scénaristique utilisée pour y arriver est particulièrement détestable). Un très bon moment ! Verdict : Super !


EPISODE 124 : Un assaut surpuissant ! Gohan se bat dos au mur !!

Gohan dans Dragon Ball Super #124

[Diffusé le 21 janvier 2018] – Voici un épisode au potentiel énorme qui n’atteint hélas pas des sommets. Pour commencer, ça vaut bien la peine d’avoir un Végéta Super Saïyen Blue Shinning tout choupinou qui fait des paillettes pour n’en faire qu’une limace (comprendre par là : qui n’apporte rien) là où il y avait moyen d’en faire un mastodonte. De plus, Goku en mode Kaïoken sans galère, sans transpirer enlève clairement de la substance tragique. Ensuite, un Freezer qui relance son idée du « je peux changer de camp no soucy gros » ne fonctionne plus du tout. A croire qu’ils n’ont que ça comme idée avec lui. Enfin, entre bavardages un peu trop présents et animations réutilisées à outrance, ces quelques 20 minutes n’atteignent pas, comme dit plus haut, des sommets. Mais les combats sont rudement sympas, et Gohan assure. Dommage cependant qu’il n’ait été qu’un second rôle dans cet arc, où il aurait clairement pu briller mille fois plus. Verdict : Agréable


EPISODE 125 : Le Dieu de la Destruction Toppo apparaît ! De la puissance à l’état pur !!

Toppo et Freezer dans Dragon Ball Super #125

[Diffusé le 28 janvier 2018] – Quand Toppo pique une crise, le gars ne fait pas dans la dentelle ! Pendant que Goku et Végéta Blue Dabeu Di Dabeu Daï s’épuisent devant un Jiren imperturbable, C-17 affronte le gros moustachu et semble galérer « légèrement ». Heureusement, notre petit fourbe national de Freezer s’en mêle, et là, ça en devient complètement fou. A la limite de l’élimination, Toppo décide d’envoyer bouler sa Justice On Déconne Pas Avec Ça qu’il nous bassine avec depuis le début pour purement devenir l’apprenti modèle du Dieu de la Destruction. Conséquence : le type voit rouge et veut péter des dents à tout le monde. Première victime : l’arène. Cette forme de toupie, c’est pas son trip. Alors il casse tout, et après s’occupe du cas Freezer et C-17. Ça défouraille assez gaiement, l’idée de ce nouveau Toppo n’apporte pas forcément grand chose mais amuse la galerie des bastons, et disons-le clairement, s’inquiéter du sort de Freezer est une grande première. Et rien que pour ça, on adhère à 100%. Verdict : Super !


EPISODE 126 : Surpasser même les Dieux ! L’attaque de Végéta au péril de sa vie !

Végéta dans Dragon Ball Super #126

[Diffusé le 04 février 2018] – Avant de voir Végéta plonger dans l’action, on nous gratifie de quelques minutes intenses entre Toppo et C-17, avec un petit passage obligé de Freezer, qui vient seulement dire bonjour pour se voir une fois de plus dégager (mais toujours pas hors ring). Des minutes mouvementées, qui passent presque inaperçues devant la volonté de Végéta, le Prince des Saïyens passant en mode berserk devant un Toppo tout penaud. Les deux se balancent des attaques qui, en temps normal, seraient tout simplement destructrices. Franchement, si la règle du « tu ne tueras point » n’avait pas été annoncée, le degré de tension aurait monté d’un cran ! Parce que là, ce qu’ils s’envoient dans la gueule, ça vaut une élimination pure et dure (ok, c’est comme ça depuis le début du tournoi, mais ici, ça nous semble vraiment puissant !). De plus, l’épisode à son importance puisque la transformation du Super Saïyen Blue Polly Pocket de Végéta a une vraie fonction : ne pas mourir en faisant son attaque du « je m’atomise et balek si ça tue Toppo ! ». Génial, d’autant que son armure résistante explose (il finit donc torse nu, classe) alors que son slip et son pantalon reste intact (encore plus classe). Verdict : Super !


EPISODE 127 : Obstacle imminent ! La dernière barrière de l’espoir !

C-17 dans Dragon Ball Super #127

[Diffusé le 11 février 2018] – On l’a déjà dit à plusieurs reprises, mais promis c’est la dernière : C-17 est tout bonnement l’excellente surprise de ce Tournoi du Pouvoir, au point qu’il est certainement l’un des personnages les plus importants de cet arc. Il a combattu les adversaires les plus coriaces, aux côtés des plus alliés les plus puissants, et sur cet épisode, le cyborg se frotte carrément à Jiren, au point même de sauver la mise aux Saïyens à bout de force. Il se permet d’être insolent, courageux, mais aussi et surtout tenace. Gohan ne peut pas en dire autant (bim, dans ta face fils perdu de Goku, c’est gratuit et ça fait plaisir). Ici, tout s’enchaîne à vitesse grand V, servi par une fluidité et des techniques fantastiques. Dommage que la pause « voyez pourquoi Jiren est comme ça » soit catastrophique (un flashback à deux balles qu’on aurait aimé bien plus inspiré franchement), que le retour de Freezer – qui entre dans une rage folle au point d’envoyer valser les règles – soit une scène bien trop courte, et que l’élimination du frère de C-18 ne soit pas assez prenante. Mais qu’importe, le spectacle est encore une fois assuré ! Verdict : Super !


EPISODE 128 : Une noble fierté jusqu’à la fin ! Végéta Tombe !

Végéta dans Dragon Ball Super #128

[Diffusé le 18 février 2018] – L’épisode des frissons. Il en aura fallu du temps, mais là, on a ressenti une excitation comme on aurait adoré en avoir plus pendant cet arc de la survie. La première partie, celle où Végéta ne lâche rien, alors même qu’il est à bout de souffle, est captivante. Voir le Saïyen donner tout ce qu’il peut, avec flashback et fierté à gogo, émeut très facilement, et quand enfin il tombe, la tristesse est de mise – mais avec les honneurs et les applaudissements qui lui son dus. La moitié d’un épisode consacrée à son éviction, c’était le minimum, et ça a été bien fait. Enfin ! D’autant qu’en partant, il file le peu d’énergie qui lui reste à son rival, et là, on ne tient plus en place quand on voit un Goku au taquet ! Cette seconde partie envoie donc elle aussi du lourd, et ce pour plusieurs raisons. Le combat est quasi exclusivement du corps à corps, avec enchaînements bien sentis à la clef (l’heure de gloire de Dragon Ball) ; la branlée que subit Goku est violente (ce manque de sang, quelle frustration quand même !) ; la renaissance de l’Ultra Instinct est encore et toujours un moment magique (magistralement accompagné par ces quelques notes de piano) ; et ce plan iconique où Jiren se prend un méchant coup de poing dans le bide est absolument grisant. Bref, encore une fois, l’épisode 128 est l’épisode des frissons. Verdict : Super !


EPISODE 129 : Transcender les limites ! Maîtriser l’Ultract Instinct !

Goku dans Dragon Ball Super #129

[Diffusé le 04 mars 2018] – Après la chute de Végéta apparaît, logiquement, le dernier espoir de l’Univers 7 : le sérieux de Goku. Avec un mutisme ravageur et une absence d’humour total, le Saïyen se donne corps et âme dans un combat épique et destructeur, gagnant en intensité puisque on apprend grâce aux Dieux que la forme actuelle de l’Ultra Instinct n’est pas la définitive. Et bien que certains dialogues étirés en longueur soient là pour combler les vides, et que la réutilisations des images soit aussi peu visible que le gros Janemba à Kame House, il est difficile de décrocher de cette montée en puissance. Ça explose de partout, Végéta encourage son rival de toujours, et ce plan où les Dieux se lèvent quand enfin Goku atteint l’ultime forme – avec ce sourire enchanté et déformé de Beerus – est un plaisir monumental. La fin s’annonce particulièrement grandiose (vivement le retour de Freezer !), et savoir que la série s’arrête (momentanément ?) après une telle réussite depuis de nombreux épisodes, ça fout la rage. Verdict : Super !


EPISODE 130 : Le plus grand duel de tous les temps ! Le combat ultime pour la survie !!

Goku et Jiren dans Dragon Ball Super #130

[Diffusé le 18 mars 2018] – Explosion de fureur pour un climax démesuré ! Cet avant-dernier épisode de Dragon Ball Super est quasiment parfait de bout en bout. Premier constat : visuellement bluffant, le combat est aussi bien soigné dans des plans magnifiques que dans l’animation absolument somptueuse, qui plus est est pourvu de chorégraphies inspirées. En somme, c’est un éclatage de rétine en règle comme on en voit peu. Ensuite, la démonstration de puissance n’a jamais été aussi endiablée, déchaînée (Jiren qui explose de rage, Goku qui envoie de grosses patates bien senties, le choc des boules d’énergie…). Ajouter à ça quelques idées de mise en scène qui rendent l’ensemble terriblement salvateur (un flashback très joli, une perte de d’énergie surprenante…), un pouvoir de l’amitié présent sans en faire des caisses, une attaque désespérée de Jiren rendant le personnage encore plus intéressant, ou encore et surtout une fin déconcertante (un mélange indéfinissable entre un terrible gâchis et une excitation extrême), et vous aurez probablement le meilleur épisode de Dragon Ball Super. Ou en tout cas posé sans problème sur le podium des meilleurs. Verdict Super !


EPISODE 131 : Une conclusion miraculeuse ! Adieu Goku, jusqu’au jour où nous nous reverrons !!

Les combattants de l’Univers 7 dans Dragon Ball Super #131

[Diffusé le 25 mars 2018] – Dernier épisode de Dragon Ball Super avant le film de décembre 2018. Finit-il en beauté ? Concernant le combat final, il n’y a absolument rien à dire de mal. On se retrouve avec des combattants épuisés mais vaillants, où Jiren doit faire face au trio improbable composé de Goku, Freezer et C-17. C’est absolument dantesque, et l’association Goku/Freezer est un bonheur ultime. Une première partie tout bonnement fracassante, rythmée, qui se termine sans surprise par la victoire de l’Univers 7. Là où le bât blesse par contre, c’est dans sa seconde partie. La conclusion de l’arc en elle-même. En terme de prise de risque, cette fin riche de bons sentiments frôle le niveau 0, caressant parfaitement le shonen dans le sens du poil. Le vœu final du vainqueur du Tournoi est d’une prévisibilité à toutes épreuves, et ce qui s’ensuit n’arrange rien. Et vas-y que ça ressuscite tout le monde (tout ça pour rien), et vas-y que ça te trouve des excuses bidons (« heureusement que tu as fais un vœu pur, sinon vous aurez tous mouru, ouh ouh ouh »), et vas-y que ça te fait un pré-générique choupinou pour montrer où se trouvent les personnages (spoiler : comme au début de la série, rien a bougé !), bref ça n’a strictement rien d’intéressant. On nous tease même aucun mystère pour la suite (le coup du re-re-re-re-re-retour de Freezer on y croit pas une seconde). Une déception grosse comme ça, qui prouve que Toriyama se la coule douce et croit donner aux fans ce qu’ils veulent : du combat et des évolutions, rien de plus. Alors qu’on demande quand même un peu plus que ça… Verdict : Agréable



POUR LES FLEMMARDS : Voilà une salve d’épisodes quasi-parfaite. Qu’il s’agisse d’une mise en avant jubilatoire de certains personnages (Végéta, Freezer, mais aussi et surtout C-17 !), d’une qualité de graphismes et d’animations souvent au summum, d’un rythme furieusement soutenu, ou de quelques petites surprises réjouissantes, le tout se terminant dans un climax colossal, on peut facilement annoncer que la forme de Dragon Ball Super est monstrueuse. Que le meilleur de Dragon Ball Super est certainement dans ce coin là. Pour peu qu’on arrive à faire abstraction du fond et de ses pauvres enjeux, et de cette conclusion aussi naïve que terriblement prévisible et inintéressante. Un « tout le monde il est beau tout le monde il est gentil » sacrément fatiguant. Heureusement, le spectacle a vraiment été au rendez-vous.



Pour relire tous les verdicts des épisodes précédents :

 

Publicités

Donne ton avis si tu dors pas...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s