CRITIQUE

[CRITIQUE ASIE] DRAGON BALL SUPER – #111 À #120

 Toujours en plein Tournoi du Pouvoir, les combattants découvrent qu’ils vont avoir du mal à s’en sortir devant la puissance démesurée de Jiren ! Même Goku et sa nouvelle « transformation » ont tout juste réussi à l’effleurer. 


Barème :

  • Super ! : cet épisode vaut ni plus ni moins son titre de Dragon Ball Super. Une idée folle ? Un combat monstrueux ? Un humour au top ? Tout ça en même temps ? A ne pas louper !
  • Agréable : sans pour autant être une tuerie, l’épisode est à voir pour quelques particularités réjouissantes : une ambiance, des blagues, un personnage… A voir par curiosité.
  • Intolérable : le blasphème ultime, celui qui ne sert strictement à rien, n’avance à rien, ou encore ne respecte rien. Genre le mot « inutile » aurait pu être créé pour ça ! A bannir direct !


Critiques Dragon Ball Super



EPISODE 111 : Combat extrême d’un tout autre niveau ! Hit vs Jiren !

Jiren et Hit dans Dragon Ball Super #111

[Diffusé le 15 octobre 2017] – Après avoir mis Goku à l’amande presque sans effort, Jiren s’occupe du cas de Hit. L’assassin de l’Univers 6 est comme à son habitude d’une classe folle, et son affrontement l’est tout autant. N’ayant pas dévoilé tout son potentiel au précédent championnat, c’est un plaisir de le voir aussi sérieux qu’en difficulté face à l’effroyable Jiren, d’autant qu’il utilise une technique finale monstrueuse. Doté d’un rythme franchement solide, l’épisode passe à une vitesse ahurissante, et le suspens concernant l’issue incertaine du combat est parfaitement maîtrisé. Et quand d’autres détails viennent amplifier la prestance de l’ennemi principal (contrer toutes les attaques les plus incroyables, rabaisser Goku en simple combattant sans envergure, caler une méditation oklm en plein Tournoi…), inutile de préciser que Dragon Ball Super devient on en peut plus exaltant. Verdict : Super !


EPISODE 112 : La promesse des Saïyens ! La résolution de Végéta ! 

Cabba dans Dragon Ball Super #112

[Diffusé le 22 octobre 2017] – Ça commence avec un combat prometteur entre des nameks contre Gohan et Piccolo, mais finalement on va suivre quasiment tout du long ce pauvre petit Cabba. Frustrant, d’autant que ce personnage est très loin d’être intéressant, avec une susceptibilité affligeante (- toi et tes amis êtes des gros nazes qui puent la morue ! – Quoi !? Transformation SSJ2 !!!). Qu’il est triste… Malgré tout, sa relation maître/élève qu’il entretient avec Végéta lui donne un peu de consistance, et son affrontement est plutôt sympathique. Sans oublier la confirmation de l’excellente idée d’avoir mis Freezer dans ce tournoi. Avec seulement quelques apparitions à son compteur, le tyran ne faillit pas à sa réputation, et sa classe n’a d’égal que sa fourberie triviale. Verdict : Agréable


EPISODE 113 : Avec plaisir ! De nouveau un combat entre Saïyens passionnés !

Goku Super Saïyen 3 dans Dragon Ball Super #113

[Diffusé le 29 octobre] – Le rythme de cet épisode est purement fracassant. Les enchaînements de l’affrontement entre Goku et Caulifla vendent du rêve, que l’animation élève à un niveau qu’on aimerait plus régulier dans Dragon Ball Super. Les étapes du combat sont parfaitement maîtrisés, évoluant du combat d’arts martiaux basique à la démonstration de force brute, en passant par un deux contre un réjouissant, jusqu’au point culminant du magnifique Super Saïyen 3 de Goku (apprendre de ses erreurs, voir épisode 5). Bon, on a quand même du mal à croire qu’avec un tel déchaînement de fureur Goku puisse récupérer des forces, on est saoulé par cette pauvre lesbienne refoulée aux petits soupirs insupportables de Kale, et au final, voir une telle qualité de rythme dans un combat inintéressant (oui, Caulifla et Kale on en a strictement rien à cirer) est un pur gâchis. Mais les qualités l’emportent sans problème. Verdict : Super !


EPISODE 114 : Une terrible situation ! Apparition soudaine d’une nouvelle combattante !

Goku Super Saïyen God dans Dragon Ball Super #114

[Diffusé le 05 novembre 2017] – Le moins que l’on puisse dire, c’est que pour ce moment post-Giren avec les casse-couilles Kale et Caulifla, la Toei a tendance à s’appliquer là où on ne s’y attends pas. Si le 113 resplendissait par son rythme soutenu, celui-ci envoie du bois côté animation et dessin. Ce n’est pas régulier, certes, mais par moment, on a vraiment l’impression de regarder un anime, voire un film ! Certains plans tabassent sévère, d’autres cachent leur petite misère avec des jeux d’ombre et de lumière franchement réussis, les coups pleuvent dans de parfaits enchaînements, et le Super Saïyen God n’a jamais été aussi badass. Quant à l’apparition de la nouvelle guerrière, elle n’arrive qu’à la toute fin de l’épisode donc difficile de juger, mais on peut avancer certaines hypothèses grâce à ça. Un : c’est possible qu’enfin on en finisse avec ce duo insupportable de gamines. Deux : ça promet un affrontement du feu de dieu pour la suite. Trois : ça laisse la porte ouverte à la possible défaite de l’imbattable Giren pour plus tard (Végéto powa !). Verdict : Super !


EPISODE 115 : Goku contre Kafla ! Le Super Saïyen Blue vaincu !? 

Goku dans Dragon Ball Super #115

[Diffusé le 12 novembre 2017] – Déjà, l’épisode permet d’officialiser l’utilisation des Potaras au sein du Tournoi. Donc Végéto en mode Ultra Instinct est une possibilité plus qu’envisageable maintenant. Puis ça nous montre où en sont un peu les C-17, Son Gohan et autres Piccolo (d’ailleurs, c’est quand ils veulent qu’ils s’attardent sur Végéta vs Toppo), même si rien de passionnant ne s’y trouve (bouhou, C-18 à la cheville foulée, c’est terriiiible). Mais l’attraction principale est encore une fois Goku contre Kale et Caulifla (ou du moins Kafla), qui vire sérieusement au désavantage du Saïyen. Et si ça bavasse trop tout du long, émoussant sérieusement le rythme de ces quelques 20 minutes, on appréciera la façon dont ils ont traité la fin, sans surprise mais relativement intense. On espère juste que l’épisode suivant ne gâche pas tout avec une nouvelle pirouette de Kafla du genre « wesh, moi aussi ça pique dans mes yeux alors j’ai le Ultra Instinct t’as vu ! ». Verdict : Agréable


EPISODE 116 : Les signes d’un retour ! L’Ultra Instinct explose !! 

Goku dans Dragon Ball Super #116

[Diffusé le 19 novembre 2017] – Goku a une fois de plus atteint l’Ultra Instinct. Donc dans la logique, ça doit défourailler sévère. Et concrètement, on a droit à une explosion de rage et de techniques fracassantes. Même si ça reste un tantinet bavard, l’action pure l’emporte avec les honneurs, agrémenté de quelques touches légères d’humour parfaitement dosées. Le combat est intense, prenant ; la « transformation » de Goku prend une tournure intéressante ; et la finalité de l’affrontement est juste absolument magistrale. Ça faisait longtemps qu’un Kamehameha n’avait pas été aussi excitant (ce slide, quelle tuerie !). De plus, Végéta voyant son rival atteindre un stade encore insoupçonné, sa détermination grimpe d’un niveau, et on attend juste le moment où lui aussi va mettre à l’amende absolument tout le monde en Ultra Instinct. Le Tournoi du Pouvoir devient vraiment incroyable, ne manque que des retournements de situations scénaristiques pour combler le bonheur à 100%. Verdict : Super !


EPISODE 117 : La Grande bataille de l’Amour ! Les cyborgs vs l’Univers 2 !!

Zeno et Zeno dans Dragon Ball Super #117

[Diffusé le 26 novembre 2017] – Soyons honnête, le concept de Ribrianne révélé dans l’épisode 91 nous a plu d’emblée. Cette petite personne charmante qui prône l’amour et la beauté en se transformant en une grosse créature moche au costume immonde est un magnifique pied-de-nez au matraquage de la société, qui met en avant le sublime par des critères pré-définis. Merci Toriyama pour ça. Malheureusement, notre amour pour le personnage s’est émoussé puisque Ribrianne (et toute sa clique) est devenue terriblement agaçante, au point de vouloir la voir disparaître comme cette insupportable Kale. Cet épisode axé sur elle est donc inintéressant voire naze par moment, et on ne retiendra que quelques enchaînements sympas du combat des cyborgs (dont le charisme de C-17 fait des ravages), un minuscule passage hilarant avec les Zeno, et surtout, du coup, l’élimination de cet Amour rébarbatif et mal utilisé. Suivant ! Verdict : Intolérable


EPISODE 118 : La tragédie continu. D’autres Univers disparaissent…

L’Univers 2 dans Dragon Ball Super #118

[Diffusé le 03 décembre 2017] – Quand on pensait qu’il était impossible de faire pire que Ribrianne et Cie, voici les collègues hommes qui reprennent cet Amour insupportable comme credo, en plus des mêmes costumes de transformations. Jusqu’au-boutiste vous avez dit ? De ce fait, la première partie est aussi crispante qu’exaspérante. Ou du moins, leur partie à eux. Car en parallèle, les nameks de l’Univers 6 affrontent la toujours terrible association Gohan/Piccolo, et le combat assure le steak ! Un simple background rend ces deux personnages suffisamment intéressants, et s’ajoute à ça un Makankosappo stoppé-net, du Kamehameha croisé, ou encore un hommage inversé (Gohan protège son mentor), permettant un spectacle puissant et rythmé. On trouvera néanmoins très contrariant de voir l’Univers 2 disparaître aux côtés de l’Univers 6. Ce dernier méritait un traitement bien plus nostalgique, bien plus triste, ou simplement une bonne piqûre d’émotion, car avec cette « ombre » que leur fait l’Univers 2, on est persuadé que Champa et ses guerriers reviendront à la fin de l’Arc, ou pas longtemps après. Le doute n’est plus permis, hélas. Mauvaise manip’ d’avoir fait ça comme ça. Verdict : Agréable


EPISODE 119Inévitables !? L’univers 4 dévoile son atout !

Piccolo dans Dragon Ball Super #119

[Diffusé le 10 décembre 2017] – Invisible, minuscule, illusion… L’Univers 4 déploie ses dernières techniques pour tenter de vaincre l’Univers 7, et elles sont loin d’être bêtes. Pour preuve, elles ont réussi à se débarrasser d’un de nos héros, permettant au Club des Chauves de se retrouver au quasi-complet sur la touche (il n’en reste plus qu’un en action, même s’il fait un peu touriste depuis le début). L’épisode en lui-même est plutôt inoffensif, voire gentil, et souvent moche, mais il n’est pas désagréable et passe assez vite. Dommage par contre de ne pas être aller au bout de l’idée du Dieu de la Destruction qui commence à devenir fou au moment de son élimination du Tournoi. Une attaque désespérée envers les Zeno aurait permis de montrer un étendu de la puissance des deux garde du corps des rois Suprêmes, ou mieux encore du Grand Prêtre. Encore un Univers détruit dans l’indifférence (presque) totale. Verdict : Agréable


EPISODE 120Une stratégie de survie parfaite ! Les redoutables assassins de l’Univers 3 !!

Goku, Vegeta et Koitsceareta Dragon Ball Super #120

[Diffusé le 17 décembre 2017] – Les mechas de l’Univers 3 se lancent dans une puissante offensive et obligent nos héros à sortir tout ce qu’ils ont. Et en particulier Gohan, qui se retrouve à s’occuper de la majeure partie des adversaires, et ce avec une réussite exemplaire. De leurs côtés, C-17 et C-18 assurent toujours autant, leur union faisant des miracles. Ça s’enchaîne plutôt bien, et le côté « robots qui s’assemble » cher au travail de Toriyama (aussi bien dans Dragon Ball que dans Dr Slump) fait plaisir à revoir. On tiquera un peu sur le principe de Végéta qui s’associe à Goku et Gohan pour vaincre le dernier ennemi, lui qui refuse catégoriquement de l’aide (ou aider) son rival. C’est une cartouche à user avec parcimonie si on veut qu’elle soit incroyable quand ça arrive. Contre Jiren, ça serait valable. Là, ça n’a définitivement pas sa place. Verdict : Agréable



POUR LES FLEMMARDS : La tension monte d’un cran dans le Tournoi du Pouvoir, et le spectacle assure vraiment le steak. L’Ultra Instinct de Goku est clairement une excellente idée, et son utilisation comporte ici des moments mythiques (un slide de Kamehameha par exemple) dans un affrontement dont on se foutait royalement à la base. C’est là une force qu’ils ont réussis à déployer sur la série : rendre intense des scènes qui ne nous intéressaient pas au départ. Le rythme est terriblement bancal, allant du « ça déchire de ouf ! » à « ça parle beaucoup trop dans le vide », et le problème du scénario restera encore et toujours le souci numéro 1 car il manque vraiment de surprises. Mais bon, on est quand même sur une sacré amélioration globalement.



Pour relire tous les verdicts des épisodes précédents :

Publicités

Donne ton avis si tu dors pas...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s