CRITIQUE

[CRITIQUE] LA FOLLE HISTOIRE DE MAX ET LÉON

la-folle-histoire-de-max-et-leon-affFICHE TECHNIQUE

  • Sortie : 02 novembre 2016
  • Titre original : –
  • Réalisateur : Jonathan Barré
  • Scénaristes : Grégoire Ludig et David Marsais
  • Acteurs : Grégoire Ludig, David Marsais, Bernard Farcy…
  • Compositeur : Charles Ludig
  • Genre : La OSS117 Compagnie
  • Pays : France
  • Durée : 1h40


Max et Léon sont inséparables – un peu comme Tic et Tac, Starsky et Hutch ou encore David et Jonathan – mais eux depuis l’enfance. Entre deux bringues, ils rêvent d’acheter leur bar quand soudain (patatra) la deuxième guerre mondiale éclate de rire… L’histoire démarre en 1939, mais elle se poursuit sur plusieurs années. Max le maladroit à la Pierre Richard et Léon le séducteur à la Bebel ont toujours un verre à la main et surtout sont de vrais flemmards (on les aime déjà). Lorsque la guerre est déclarée, nos deux comparses ne veulent pas être envoyés sur le front « c’est pas leur guerre  » pour défendre leur pays, mais malgré eux vont se retrouver dans des situations toujours plus rocambolesques et peut-être devenir des héros !

L’ intrigue est posée et une fois qu’on a fait connaissance avec les personnages principaux (Grégoire Ludig et David Marsais ), on peut enfin se mettre dans l’ambiance de cette comédie ma foi fort sympathique ! On vogue sur la frontière (ou la ligne Maginot c’est vous qui voyez) du parfois très drôle et parfois un peu potache mais qu’à cela ne tienne : si on connait les sketchs du Palmashow, on s’attend alors à voir un film léger. Certes, ce n’est pas un chef d’oeuvre, mais ça a le mérite de nous faire passer un bon moment et de bonnes tranches de rire !

On y trouve donc une pléiade de sketchs, de jeux de mots et aussi de parodies (publicité entre autre), cependant c’est bel et bien un long-métrage qui nous est présenté et pas une suite de gags, rappelant ça et là La 7ème compagnie ou plus récemment OSS117

La folle histoire de Max et Léon est également une grande aventure car en plus de voyager de Londres à la Suisse pour retourner à Mâcon (Saône-et-Loire, ça vous évitera d’ouvrir un atlas) là où tout a commencé, leur garde robe pourrait en faire jalouser plus d’un(e) enfin si on aime le côté gabardine SS, bottes en cuir et latex (on entend d’ici les fans de Christian Grey crier « moi moi moi »). Avoir une dizaine de costumes portés par nos Titi et Grosminet assure en plus une certaine la crédibilité.

Bien entendu, qui dit Palmashow dit aussi participation de nombreuses stars du petit ou grand écran, ce qui rajoute à la fantaisie et à la spontanéité de l’aventure folle de nos Batman & Robin sans masque.


Logo Note LCDFPOUR LES FLEMMARDS : Si vous aimez l’humour du Palmashow, ce film est pour vous car il n’ y a pas de temps morts, c’est drôle et c’est audacieux ! Le réalisateur réussi ici son pari, faire un film à l’image de son nom : « Barré » !

NOTE : 3,5/5



Bande-annonce de La folle histoire de Max et Léon :

Publicités

Donne ton avis si tu dors pas...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s