CRITIQUE

[CRITIQUE ASIE] DRAGON BALL SUPER – #51 À #60

Dragon Ball Super 6 verdict
Acculé par un ennemi surpuissant appelé Black – qui étrangement ressemble comme deux gouttes d’eau à Goku – Trunks est revenu du futur. Seul survivant de son époque apocalyptique, il espère trouver de l’aide en demandant à Goku et ses amis d’anéantir Black. Mais certains problèmes rendent la tâche très compliqué : les voyages dans le temps sont considérés comme un crime très grave selon Beerus et Whis, Bulma doit reconstruire une machine puisque Black a détruit celle de Trunks, et les origines de Black son étrangement lié à un Kaioshin de l’Univers 10, un certain Zamasu…



Barème :

  • Super ! : cet épisode vaut ni plus ni moins son titre de Dragon Ball Super. Une idée folle ? Un combat monstrueux ? Un humour au top ? Tout ça en même temps ? A ne pas louper !
  • Agréable : sans pour autant être une tuerie, l’épisode est à voir pour quelques particularités réjouissantes : une ambiance, des blagues, un personnage… A voir par curiosité.
  • Intolérable : le blasphème ultime, celui qui ne sert strictement à rien, n’avance à rien, ou encore ne respecte rien. Genre le mot « inutile » aurait pu être créé pour ça ! A bannir direct !


Critiques Dragon Ball Super



EPISODE 51 : Des sentiments qui transcendent le temps ! Tunks et Maï

EP-51

Trunks et Maï dans Dragon Ball Super #51

[Diffusé le 10 juillet 2016] – L’épisode de cette semaine était à deux doigts de passer dans la case « inutilité navrante ». Toute la partie qui explique qui est Maï dans le futur (chef de la Résistance), et ce qu’elle représente pour Trunks est franchement réussi. Tout comme continuer de suivre cette timeline futuriste, via un Black ultra-motivé qui nous glisse subtilement certains détails prometteurs (les humains sont un fiasco des Dieux, par exemple). En fait, dommage que des rajouts plombent un peu le délire, comme gâcher trop longuement sa salive sur la machine de Cell, user jusqu’à la moelle « l’humour » Pilaf, blaguer avec Goku et son entraînement… Cela ne fait que perdre du temps sur ce qui nous intéresse vraiment : les origines de Black, les conséquences des voyages dans le temps, l’implication des autres Univers, etc. Verdict : agréable


EPISODE 52 : Retrouvailles entre maître et élève : Gohan et Trunks du futur !

EP-52

Son Gohan et Trunks dans Dragon Ball Super #52

[Diffusé le 17 juillet 2016] – Quand Trunks, assis sur un canapé aux côtés de Hercule et Pan, se demande ce qu’il fait ici en regardant la télévision, nous sommes dans la même réflexion que lui : qu’est-ce qu’on fout devant cet épisode insipide et dénué d’intérêt ? Si la première partie s’intéresse inutilement à Trunks gamin et Mai, ainsi qu’aux recherches de Bulma, la seconde présente la rencontre du maître Gohan à l’éléve Trunks du futur. Bien entendu, le fils de Végéta va comme avoir un choc ! Et si le temps d’une scène l’émotion fonctionne plutôt bien (merci aux violons qui habillent l’instant), tout le reste est fatiguant, voir même violent ! Car en voyant deux scènes mythiques de L’histoire de Trunks refaites avec les graphismes de Dragon Ball Super, notre rage et nos pleurs sont aussi puissants que ceux de Trunks à la mort de son maître ! Verdict : intolérable


EPISODE 53 : A la recherche de la vraie identité de Black ! Départ immédiat pour le Royaume des Kaioshins de l’Univers 10 !

Zamasu dans Dragon Ball Super #53

Zamasu dans Dragon Ball Super #53

[Diffusé le 31 juillet 2016] – Pilaf est devenu une épreuve. Un test pour les nerfs. Ses moindres apparitions sont devenues crispantes, et entravent sérieusement le plaisir de Dragon Ball Super. Car si on enlève ce foutu personnage de la trame scénaristique (contrairement au plaisant face-à-face C-18/Trunks), l’épisode 53 développe des indices intéressants, en se basant sur un nouveau personnage sacrément charismatique : Zamasu. Kaioshin en apprentissage pour devenir Kaio, Zamasu est au cœur de l’intrigue, et ses réticences sur la protection des mortels lui confère une personnalité loin d’être lisse (une excellente chose pour un Dieu). Et comme il possède un Ki très semblable à celui de Black, les réponses engrangent de nouveaux mystères, et donc le tout reste captivant. Ce n’est certes que le début d’une révélation, mais c’est déjà pas mal. Quant au combat Goku vs Zamasu, il est trop court et très moche, mais diablement intense et efficace ! Verdict : agréable


EPISODE 54 : L’héritier du sang des Saïyens. La détermination de Trunks !

Trunks et Black dans Dragon Ball Super #54

Trunks et Black dans Dragon Ball Super #54

[Diffusé le 07 août 2016] –  Zamasu, l’apprenti Jedi, devient de plus en plus attiré par le côté obscur de la Force… Alors que son Maître lui indiquait dans l’épisode précédent que les Kaioshin n’étaient là que pour observer, Zamasu ne désire profondément qu’une seule et unique chose : détruire tous les mortels. Et si le mystère de la connexion entre lui et Black reste encore entier (bien qu’on nous reprécise que les Potaras peuvent fusionner, ce qui n’est forcément pas anodin), on en apprend de belles ici pour alimenter les théories. Ainsi, la couleur des boucles d’oreilles, qui sert à repérer le grade de Kaioshin, permet aussi d’autoriser l’utilisation des Anneaux du Temps. On nous annonce d’ailleurs que, grâce à (ou à cause de) ces dernières, un individu a créé un autre monde. Mais ça veut tout dire et rien dire : de quel monde s’agit-t-il ? Serait-ce l’arrivée d’un monde qui mettrait fin aux incohérences de Temps ? Que Trunks viendrait de ce monde, afin de régler le souci des timelines ? Trop tôt pour le dire. En attendant, Végéta et Trunks possèdent un excellent moment ensemble, les quelques blagues fonctionnent parfaitement, et l’horreur des dessins pique les yeux. Verdict : agréable


EPISODE 55 : Je veux voir Son Goku. Convocation chez le Roi Suprême !

EP-55

Goku et Zeno dans Dragon Ball Super #55

[Diffusé le 21 août 2016] – Outre le fait qu’on nous montre un Zamasu de plus en plus en contradiction avec les préceptes des Dieux, qu’on apprenne qu’un Kaioshin est grandement lié à un Dieu de la Destruction (si le premier meurt, l’autre aussi), et que la fin promet une avancée enfin intéressante (ça sent la fessée !), l’épisode 55 est assez dégueulasse et ennuyant. Sa futilité n’a d’égal que sa qualité graphique infecte. Le passage principal, en l’occurrence la seconde rencontre entre Goku et Zeno, n’apporte rien (et n’est surtout pas drôle), mis à part un étrange objet où le saïyen peut invoquer le plus fort et le plus débile des êtres de Dragon Ball afin qu’ils s’amusent ensemble. Génial… Verdict : intolérable


EPISODE 56 : Goku vs Black : 2ème round ! Le Super Saïyen Rose apparaît !!

EP-56

Black dans Dragon Ball Super #56

[Diffusé le 28 août 2016] – Depuis le début, Dragon Ball Super ne nous avait pas habitué à une telle réussite, en réunissant à peu près tout ce qui fait un bon Dragon Ball. Les dessins ? Sans être parfaits, certains sont d’une beauté totale – Black n’ayant jamais été aussi charismatique (dommage néanmoins pour la couleur choisie, un peu trop tape à l’œil). L’humour ? Extrêmement bien dosé, sans trop en faire (Goku reste sobre), ni pas assez (l’apparition géniale de Yajirobé). Le fond ? Une survie précaire dans ce futur apocalyptique parfaitement mise en place, grâce aux sacrifices des rebelles, à ce que représente Trunks et l’espoir naissant des héros du passé. De l’intensité ? Ça rejoint le fond, l’affrontement ne concernant pas de la bouffe mais les humains, donc c’est enfin prenant. L’action ? Une bonne mise en scène du combat (trop court) entre Végéta et Black, à l’issue surprenante (dans la forme, pas le fond). Du mystère ? La fin laisse bouche bée, réduisant des théories à l’état de cendres. Les musiques ? Les meilleures du répertoire au moment les plus opportuns, avec un thème extra pour la transformation de Black. Donc, logiquement, l’épisode 56 est à ne pas loupé. Sous aucun prétexte. Verdict : Super !


EPISODE 57 : L’avènement du Dieu immortel, Zamasu.

Zamasu dans Dragon Ball Super #57

Zamasu dans Dragon Ball Super #57

[Diffusé le 04 septembre 2016] – C’est reparti pour une deuxième couche d’excellence ! Cette fois, c’est la première moitié qui envoi sévère en terme d’action ! Ce Black/Zamasu vs Goku/Trunks est un pur plaisir d’animation, d’enchaînement percutants et de sérieux salvateur. Fini l’humour à deux zéni, les héros fracassent et se font fracasser sans blagues vaseuses par deux méchants toujours plus charismatiques ! Et même si on déplore un peu que Trunks soit mis en avant à la place de Végéta (même si c’est son arc, il ne devrait même pas tenir 10 secondes) et que les humains parviennent à s’intégrer dans l’affrontement, on reste malgré tout scotché par tant d’intensité : les antagonistes sont là pour buter tout le monde, point barre ! Pas de faux sursis à la con. Par ailleurs, l’idée de voir le Zamasu du futur être plus puissant tout en le suivant dans le présent pour voir comment il évolue est tout simplement prodigieuse. Le personnage est définitivement réussi, et grâce à ça, le mystère Black s’épaissit encore et toujours. Et au passage, la blague du GodTube est géniale… Verdict : Super !


EPISODE 58 Zamasu et BlackLe mystère entre s’approfondit ! 

ep-58

Zamasu, Goku et Whis dans Dragon Ball Super #58

[Diffusé le 11 septembre 2016] – L’heure est aux explications. Enfin, aux spéculations plus exactement. L’épisode permet de rassembler toutes les informations récoltées jusque là sur le puissant Black et le terrifiant Zamasu. De l’Anneau Temporel à l’immortalité de Zamasu en passant par le Ki étrange de Black et l’utilité des Super Dragon Ball, tout y passe. Et à nos héros maintenant d’imaginer des éclaircissement acceptables qui tiennent la route. Bien entendu, on est persuadé (on espère !) que tout cela n’est qu’une fausse piste pour embrouiller le spectateur, mais ça leur permet d’avancer sur au moins un point crédible : Gowasu, le Kaioshin et Maître de Zamasu, est en danger. C’est un peu maigre, pas vraiment excitant mais comme le dit le titre, ça approfondit encore plus ce mystère décidément bien foutu. Faudrait juste que Gowasu nous explique pourquoi il est aussi protecteur envers ce psychopathe de Zamasu, parce là c’est à se demander s’ils sont pas en train de fomenter ce carnage de grande envergure ensemble ! Petit plus à la scène du futur, qui montre le retour du désespoir général après la défaite des héros. Verdict : agréable


EPISODE 59 : Protégez le Kaioshin Gowasu ! Détruisez Zamasu !

ep-59

Gowasu et Zamasu dans Dragon Ball Super #59

[Diffusé le 25 septembre 2016] – Toujours rien à cirer de Pilaf et sa bande (même si, avons-le, la scène fait sourire), plutôt pathétique la séquence petit Trunks/grand Trunks (motive-toi, t’es qu’un lâche, blablabla) et franchement futile de montrer Mai du futur qui exprime une fois de plus sa détermination, cette fois par le biais de sourires d’enfants. Malgré tout, c’est agréable à suivre, et surtout la scène entre Beerus et Zamasu – clou du spectacle lui aussi décevant dans la forme – reste une excellente idée dans le fond. Et pour l’avancée du récit, et pour retrouver enfin un Beerus « flippant » (ça fait plaisir). Sympathique aussi le fait de croire que tout est enfin réglé par un argument béton (si un Dieu en détruit un autre, l’Espace-Temps change irrémédiablement) alors qu’on sait éperdument que c’est faux. Ça soulève de nouvelles questions encore une fois intéressantes. Espérons juste que les réponses en soient à la hauteur. Et ça, c’est pas gagné… Verdict : agréable


EPISODE 60 : Retour vers le futur ! L’identité de Black révélée !

Black et Zamasu dans Dragon Ball Super #60

[Diffusé le 02 octobre 2016] – Bon, déjà on va se calmer, puisque le titre ne fait finalement mention que de la deuxième partie de l’épisode. Avant d’aller voir si tout va bien chez Trunks et sa meuf, ben faut encore se taper un petit gueuleton, déblatérer cent ans pour savoir si oui ou non le futur a réellement changé, et enfin réexpliquer l’histoire des timelines aux gosses. En somme, brasser du vent (sans être désagréable pour autant). Puis arrive ce fameux retour vers le futur, qui là aussi traîne en longueur (faut soigner Mai, ridiculiser encore un peu plus Goku…). En fait, seule la révélation finale importe ici : qui est Black ! Bon, on ne le spoilera pas ici, juste que l’idée n’est ni extraordinaire, ni nul à chier. Ça mérite clairement des explications en plus, mais le gros secret révélé est légérement… disons, facile. Quant à Beerus, il a plutôt intérêt à nous faire rêver : sa certitude s’est carrément plantée ! On attend donc une réaction de sa part ! Verdict : agréable



Logo Note LCDFPOUR LES FLEMMARDS : L’arc Trunks, jusqu’à maintenant, est constamment sur le fil du rasoir. Les mystères qui entourent Black et Zamasu, les antagonistes de l’histoire, sont suffisamment intéressants pour captiver, certaines idées valent leur pesant de senzus, et la série offre peut-être l’un des meilleurs épisodes depuis le début de la saga. Mais c’est presque plombé par des scènes au combien exécrable (les retrouvailles Gohan/Trunks ou Zéno/Goku), un rythme laborieux pour amener l’essentiel (la révélation sur Black) et des graphismes toujours difficile à défendre (à quelques exceptions prêt !).



Pour relire tous les verdicts des épisodes précédents :



dbs-generique

Publicités

2 réponses »

Donne ton avis si tu dors pas...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s