CRITIQUE

[CRITIQUE] TARZAN

Tarzan Aff FRFICHE TECHNIQUE

  • Sortie : 06 juillet 2016
  • Titre original : The Legend of Tarzan
  • Réalisateur : David Yates
  • Scénaristes : Stuart Beattie, Craig Brewer, John Collee et Adam Cozad
  • Acteurs : Alexander Skarsgard, Margot Robbie, Samuel L. Jacskon…
  • Compositeur : Rupert Gregson-Williams
  • Genre : À poils dans la jungle
  • Pays : Amérique
  • Durée : 1h50


Tarzan is back (again) ! Dans la longue série des adaptations du fameux roman Tarzan de Edgar Rice Burroughs, qui date de 1912, il y en a pour toute la famille. Pour Papy, ce sera la série de films des années 30-40 avec Johnny Weissmuller. Pour Papa, ce sera le Tarzan et la Cité Perdue avec un Casper Van Dien en mode fitness boy et super-héros. Pour Maman, ce sera plutôt le Greystoke de 1983, avec un Christophe Lambert au corps noueux et luisant dont le magnétisme animal n’aura jamais été aussi flagrant. Pour Junior, ce sera évidemment la version animée de Disney, de 1999. Quant à Fille et Fils Aînés, ils seront sans doute ravis par la version qui vient de sortir, réalisée par David Yates, qui mêle action, romance et exotisme.

L’histoire tient en un mot. Tarzan, sorti de sa jungle et devenu un lord anglais tout comme il faut, marié à elle, Jane (parce que lui, Tarzan), se voit obligé de retourner en Afrique pour combattre quelques exactions commerciales commises par le gouvernement belge. Sauf que ce faisant, il va tomber dans le piège que lui tend l’infâme Leon Rom, un belge aussi cupide que cruel. Et v’là donc notre brave homme-singe obligé de braver mille dangers pour aller sauver sa tendre compagne que le méchant belge a enlevée au passage…

Le scénario, on le voit, n’est donc pas d’une originalité à faire bondir une guenon. C’est d’ailleurs un des gros hics du truc. L’omniprésence des effets spéciaux permet évidemment de produire de grandioses scènes d’action mais qui manquent un peu de crédibilité. Et puis, on est quand même dans du déjà-vu. Selon les séquences, on a l’impression d’être dans La Planète des Singes, dans le Roi Lion (ah cette fameuse scène de la charge des gnous, elle en aura fait des émules !), dans Spiderman, dans King Kong… On est donc dans de la vieille ficelle, archi-usée à force d’être utilisée. En outre, les personnages, hormis celui de Tarzan et celui joué par Samuel L. Jackson qui ont, eux, une vague substance, sont tous assez plats. Y compris celui de Jane, incarnée par Margot Robbie, qui nous propose une lady Clayton jolie et en détresse. En détresse et jolie. Jolie et en détresse. En détresse et jolie. And so on…

Notons quand même les deux trois qualités du binz. Il y a de bien beaux paysages. Alexander Skarsgard – celui qui joue Tarzan – a tout pour enchanter la gent féminine et son interprétation de l’homme-primate est honorable. Et puis, il y a quelques belles déclarations écologiques et altruistes, comme quoi l’esclavage c’est mal, la colonisation aussi, tout ça tout ça… Ça ne suffit certes pas à en faire un bon film mais l’ensemble reste regardable sans hurlements d’indignation.


Logo Note LCDFPOUR LES FLEMMARDS : Faut aimer Tarzan. Ou faut aimer Alexander Skarsgard. Ou faut aimer Margot Robbie. Ou faut aimer les beaux paysages africains. Sinon on peut passer son chemin.

NOTE : 2/5


Bande-annonce de Tarzan :

Publicités

3 réponses »

Donne ton avis si tu dors pas...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s