ANALYSE

[ANALYSE] L’AFFICHE DU BON GROS GÉANT

BFG AffSi la bande-annonce d’un film peut être comparée à l’ambiance d’un magasin une fois à l’intérieur, son affiche en serait sans conteste la vitrine. Soit l’élément extérieur primordial, celui qui nous fera dire « tiens, pas l’air si mal cette boutique de chaussettes ! ». Car si la plupart des gens ne jette qu’un coup d’œil furtif à ces posters, le travail de titan réalisé derrière n’a qu’une seule ambition : nous impliquer. Ils doivent raconter une histoire. C’est pourquoi nous allons tenter d’en analyser quelques-uns, et principalement les tous premiers que les studios veulent bien dévoiler. Ceux qui, d’emblée, t’annoncent la couleur !

Pour la première dans cette nouvelle rubrique, c’est Le Bon Gros Géant (The BFG en V.O.) de Steven Spielberg qui sera sous les projos. Une affiche qui repose sur la photo, et un peu sur la typo (oui oui passage obligé !). Quatre éléments graphiques ressortent : un décor, deux personnages et un titre.


LE DÉCOR

BFG AFFCR6Construit sur quatre niveaux, il plante tout de suite… le décor. Oui bon, l’ambiance ! De quoi nous mettre dans un état d’esprit positif. D’abord avec ce magnifique soleil situé à droite, qui vient créer une aura lumineuse sur l’un des personnages (ou comment faire comprendre au spectateur qui est le protagoniste principal !). Ensuite grâce à ces couleurs naturelles (entre ciel et terre). Une atmosphère paisible et rassurante, renforcée par des tons très chaleureux. Bref, dès ce premier élément on nous met à l’aise, comme un gosse qu’on installe confortablement avant de lui raconter un conte (et pas les premiers contes de l’époque bien gores et violents hein !)


LES PERSONNAGES

BFG AFFCR3Dans un premier temps : la jeune fille, qu’on va appeler… Sophie. Ah bah ça tombe bien c’est son prénom ! C’est celle qui va vivre l’aventure mais aussi découvrir un nouveau monde. Tout comme le spectateur. Du coup, on voit Sophie sourire et pas inquiète du tout. Un peu étrange non ? La gamine est devant un personnage quatre fois plus grand qu’elle, et pourtant elle sourit ! Encore un élément pour rassurer le spectateur et lui montrer que ce géant – qu’on ne voit qu’à moitié – n’est pas dangereux. Concernant la tenue, la jeune fille est en chemise de nuit. Vous pensez que c’est pas important ? Au contraire, on est sur un film fantastique, et dans notre monde réel, où est-ce qu’on vit des choses fantastiques ? Dans nos rêves ! Et c’est ce qu’illustre cette tenue : l’imagination, le rêve, un monde inexistant. Sophie se trouve à droite mais son regard et sn corps se dirigent à l’opposé. On nous incite alors à focaliser notre attention sur l’autre personnage.

BFG AFFCR9On se tourne donc vers lui, le Bon Gros Géant, dont le visage est absent. On se retrouve avec un travail de suggestion que tout affiche essaye ou devrait faire. On laisse jouer l’imaginaire du spectateur. Avec le sourire de Sophie on sait que c’est un gentil, maintenant on est curieux d’en savoir plus, non ? Pour en revenir à cet aspect rassurant abordé plus tôt, on peut parler de la tenue du Bon Gros Géant : un pantalon trop court, des sandales… Il ne se soucie pas de son apparence. Une certaine innocence émane de lui, un aspect enfantin.

BFG AFFCR4Concentrons-nous maintenant sur la structure, qui reste en cohérence avec ce qui se dégage des personnages. On peut voir une orthogonalité. En effet, à l’aspect, les deux personnages sont debout, la fille est pieds nus (encore un élément pour évoquer l’insouciance et montrer qu’elle n’est pas inquiète) sur un pied du BGG. Pour continuer sur la notion d’élévation, on peut voir le regard de la jeune fille, dirigé vers le haut. L’horizontalité est illustrée par les lignes du décor (la terre, les nuages, le ciel) et l’opposition gauche-droite des personnages. Opposition qui ne dénote aucune confrontation. La fille est en mouvement (les mains, la robe), prête à s’envoler alors que le BGG est droit (statique, immobile, solide). Sinon on peut voir qu’un rapport de taille est tout de suite induit pour qu’on s’imagine l’aspect incroyable de ce BGG.


LE POINT TYPO

BFG AFFCR7Bah ouais on va pas passer à côté ! On retrouve une garalde (type Garamond, mais si vous connaissez !) mais modifiée. Le tout en capitales avec comme couleur un dégradé qui reprend les tons du décor. La typo est modifiée pour être irrégulière (en terme de contour ou de taille), naturelle, brute. Des notions qu’on peut rapprocher du BGG aussi finalement



Logo Note LCDFPOUR LES FLEMMARDS : On l’a dit plus haut, une affiche doit suggérer, et par conséquent impliquer le spectateur. Un film commence dès son affiche, elle se doit donc de raconter quelque chose. Bah c’est le cas ici, et ça marche très bien. Un bel exemple de travail d’affiche. Il manque peut-être une patte graphique marquée mais on ne va pas trop se plaindre au vu du reste de la production d’affiche actuelle.

Bande-annonce du Bon Gros Géant :

Publicités

Donne ton avis si tu dors pas...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s