DOSSIER

[DOSSIER] TOP 10 DU BOX-OFFICE MONDIAL : LA DÉFERLANTE DE 2015 – PARTIE 1

TOP 10 Box-office 2015 part 1

Il y a à peine six mois, le classement du box-office mondial était sensiblement différent. En l’occurrence, Le Seigneur des Anneaux : le Retour du Roi, qui date quand même de 2003, était encore parmi l’élite de l’élite, et c’était l’un des seuls à ne pas avoir eu de sortie 3D. Skyfall était dans le même cas : ses 1,108 milliards de dollars se dressaient fièrement dans la cour des grands. Seulement, 2015 installe une concurrence féroce. Violente. Et alors que nous sommes qu’à mi-parcours de cette année détenant déjà des records à la pelle, tout a été chamboulé par quelques indisciplinés… Et il va encore falloir s’attendre à du changement dans les six mois à venir !



LE DÉTESTÉ MICHAEL BAY – 10ème

Transformers Bay

Sur le net, les (nombreux) détracteurs de Michael Bay ne sont pas tendres avec lui, et encore moins avec ses films. Blagues lourdes, shaky-cam vomitive, scénario insignifiant, personnages creux, le cinéma de Bay ne fait clairement pas l’unanimité. Seulement, il est quand même l’un des rois du box-office, car ses films (et surtout sa saga Transformers) rentabilisent largement le budget monstrueux qu’on lui a alloué. Ainsi, à la dixième place, on retrouve justement l’un de ses Transformers, le bien nommé La face cachée de la Lune (le troisième), avec 1,128 milliards de recettes. Pourquoi précisément cet opus ? Car c’est le premier épisode à être en 3D. Et Michael Bay en 3D, c’est intriguant… Certes, la franchise est loin d’être ses meilleurs faits d’armes (on est carrément plus fans de The Rock ou Pain and Gain), mais au total, elle a rapporté plus de 3,770 milliards de dollars ! Un énorme carton ! Du moins, pour l’instant, car Paramount est en train de creuser le filon en lançant un cinquième opus attendu pour 2017, ainsi que tout plein de spin-off qu’ils comptent développer pour agrandir l’univers. « Money money money, must be funny » comme disaient ABBA-tez -les…


TONY STARK EST DANS LA PLACE – 9ème

Iron Man Tony Stark

Si la saga Iron Man a très bien fonctionné, ce n’est certainement pas grâce à son réalisateur, Jon Favreau. Ok, il a fait un boulot correct sur le premier épisode, mais alors Iron Man 2 était quand même une bien belle mocheté qui pue. Non, l’une des grosses causes de ce succès, c’est Robert Downey Jr., l’acteur qui a donné vie à Tony Stark comme Johnny Depp est devenu Jack Sparrow. Sa désinvolture, son charisme, sa prestation en font maintenant l’un des acteurs les mieux payés au monde (laissant en plan derrière lui ses deux ex de toujours : la drogue et l’alcool), et on peut légitiment affirmer que les 1,215 milliards d’Iron Man 3 lui doivent beaucoup. Le dernier volet des aventures de Tony Stark, qu’on estime à titre personnel comme l’un des meilleurs Marvel à ce jour, a également bénéficié de quelques aides non négligeable : changement de réalisateur avec le grand Shane Black (Kiss Kiss Bang Bang, scénariste de Last Action Hero), le grand méchant que tous les fans attendaient était la grande menace dans la bande-annonce (le Mandarin a également fait partie du plus grand scandale du film), mais aussi et surtout, il était la suite directe du premier Avengers, succès colossal et film ultime de super-héros. Des éléments qui ont propulsés cet excellent Iron Man 3 au sommet… Jusqu’à un probable Iron Man 4 ?


LA REINE DES SURGELÉS PICARD – 8ème

La reine des neiges sucks

« Libérééée, délivrééée, je ne vous casserais plus les pieeeeds ! » Mytho ! Avec tes 1,274 milliards de dollars engrangés, toi et ta sœur allaient encore nous les briser menu, puisque la firme aux grandes oreilles a forcément lancé la suite de La Reine des Neiges, qu’on ne verra pas avant 2018. C’est certes long (ou pas), mais il faut savoir que Walt Disney lui-même s’est cassé les dents à essayer d’adapter le conte d’Andersen juste après Blanche-Neige et les sept nains (on est en 1937 !). Un projet au développement difficile (le film devait alterner prises de vues réelles et animation), qui se basait sur la vie d’Andersen, tout en en glissant des séquences écrites dans ses contes (La Petite Sirène, Le vilain Petit Canard…). Un boulot dantesque, qui s’est soldé par un échec à cause de cette Reine des Neiges, très difficile à adapter.

Pour info, le podium des meilleurs films d’animation se complète par Toy Story 3 (16ème avec 1,063 milliards), et Le Roi Lion (23ème avec 987 millions). Ce dernier a largement été aidé par une ressortie en Imax en 2002 et en 3D en 2011. Que du Disney en somme…


LA FIN DU BINOCLARD – 7ème

Harry Potter Clint Eastwood

De 2001 à 2011, Harry Potter revenait sans cesse combattre les forces du mal dans son château, à Poudlard, qui devait inévitablement mener au combat final contre Voldemort. Même si, pendant ces dix années mouvementées, une question de la plus haute importance demeure sans réponse : Harry Potter est-il myope ou presbyte ? Scandale ! Bref, le dernier volet, Harry Potter et les Reliques de la Mort – Partie 2, Tome 7, Chapitre 125, le Retour d’Hermione d’une journée en enfer, est le plus gros succès de la saga avec 1,341 milliards. Ce n’est carrément pas le meilleur opus (depuis l’arrivée de David Yates dans l’univers, on a perdu 20 kg à force de vomir), mais ce n’est pas le pire non plus (entre Harry Potter et l’Ordre du Phénix et Harry Potter et les Reliques de la mort – Partie 1, notre haut-le-cœur balance…). Au total, la franchise aura rapporté à Warner pas moins de 7,723 milliards ! De quoi lancer une trilogie qui se déroule 70 ans avant la naissance du binoclard, intitulé Les Animaux Fantastiques, et écrite par J.K. Rowling herself, l’auteure des bouquins, et qui doit sortir en 2016. Bon, inutile de s’exciter la nouille pour autant, c’est David Yates qui revient à la réal !


LE RETOUR TONY STARK ET SES COPAINS – 6ème

Avengers 2 dessin groupe

En 2015, Tony Stark et sa bande étaient attendus au tournant. Si Avengers : l’ère d’Ultron se devait d’être aussi bon, voir meilleur, que le premier volet, le film avait surtout un bagage plus lourd à porter. Car les deux films qui lui ont précédé ont méchamment envoyé du steak : Captain America : le Soldat de l’Hiver et Les Gardiens de la Galaxie se sont imposés comme de excellents crus Marvel. Mais Avengers : l’ère d’Ultron s’en est plus que bien sorti car il a fini sa course 1,393 milliards, et ce malgré quelques critiques plutôt dures, et un tournage très compliqué selon Joss Whedon (des plans numériques innombrables, une dynamique pour faire exister cette dizaine de héros très compliqué…). Une expérience qu’il n’est pas prêt de recommencer, puisqu’il a officiellement annoncé que les prochaines aventures des Avengers ne seront pas réalisées par lui, mais par les frères Russo, ceux-là même qui nous ont fourni Captain America : le Soldat de l’Hiver, et qu’on attend de pied ferme pour Captain America : Civil War. Avengers : Infinity War sera l’apocalypse totale, où même Spider-Man (joué par Tom Holland) apportera son aide pour calmer la fureur du grand méchant Thanos, « joué » par Josh Brolin.


PAUL WALKER PLUS FORT QUE LA 3D – 5ème

Paul Walker happy2

Triste constat : la mort d’un acteur peut propulser un film lambda dans les sphères du box-office international. C’est le cas de Fast and Furious 7. Le succès de la saga montant crescendo depuis Fast and Furious 4, le 7ème volet devait, à coup sûr, faire mieux que les autres. Mais à ce point là, c’est de la folie ! 1,511 milliards, c’est le chiffre vertigineux qu’Universal a enregistré pour le moment (Fast and Furious 6 s’était arrêté à 788 millions). Le film a été repoussé d’un an à cause de la disparition de Paul Walker, personnage central de la franchise (il a joué dans tous les épisodes excepté le 3, Fast and Furious : Tokyo Drift), et la curiosité des fans de voir son adieu a été plus forte que n’importe quelle 3D. Du coup, Fast and Furious 7 est le seul film du classement à ne pas bénéficier de cette technologie, et rare sont les sagas à se sentir plus en forme que jamais après 7 volets ! Même si, forcément, Fast and Furious 8 (fixé au 14 avril 2017) n’ira pas jusqu’à rouler par-dessus ce score. Sauf si Vin Diesel décide de suivre son poto dans les cieux, mais ce serait con d’en arriver là…


MARVEL, CE SQUATTEUR SANS RESPECT ! – 4ème

Avengers Toys

Marvel Studios est une troisième fois présent dans ce classement. C’est indécent, d’autant plus que c’est encore Joss Whedon qui en est le responsable avec Avengers, premier du nom. Ce film, c’est celui qui permettait de clôturer la Phase 1 de Marvel, commencée en 2008 avec Iron Man. Celui qui, pour la toute première fois dans l’histoire du cinéma, rassemblait des super-héros vu dans leur propre long-métrage avec leur propre aventure, pour combattre un mal commun, dans un spectacle gigantesque et humoristique à souhait. Le rendez-vous n’était pas à manquer, et à la vue des 1,519 milliards de recettes, nul doute que la populace a répondu présent, et ce plus d’une fois. Joss Whedon était devenu, en un rien de temps, le geek le plus cool de la planète aux yeux de tous, bien qu’il l’était déjà pour ses fans de la première heure avec ses scénarii de comics ou ses séries comme Buffy contre les vampires ou Firefly


SE FAIRE BOUFFER FAÇON JURASSIC WORLD ! – 3ème

Jurassic World vs Avengers stop

Personne ne pouvait s’attendre à un tel ras-de-marée. Les pronostics pour Jurassic World étaient bons, mais de là à exploser des records à tout va, WTF ? Son démarrage explosif a fait tourner la tête à plus d’un titre : meilleur démarrage mondial (500 millions en à peine 4 jours !), meilleur démarrage américain (battant d’un petit million les Avengers avec 208 millions), plus gros succès pour Universal… Bref, au moment où on écrit ces lignes, Jurassic World vient tout juste de passer à la troisième place, avec 1,524 milliards de dollars, bouffant de quelques millions l’équipe de Marvel. Beaucoup de facteurs entrent évidemment en compte pour avoir un tel succès : la 3D, les séances en Imax, la notoriété de Chris Pratt depuis Les Gardiens de la Galaxie, ou même la concurrence zéro qu’a subit le film en juin. Mais celui qu’on estime le le plus important de tous reste sans conteste l’effet rétroviseur. Le souvenir passionnant que l’on garde du Jurassic Park de Steven Spielberg est toujours très présent. Surtout, il a été le plus gros succès de tous les temps durant 4 ans, de 1993 à 1997, et sa ressortie en 3D 20 plus tard lui a même permis d’atteindre le milliard de dollars de recettes. Une base parfaite pour le lancement d’un remake/suite – en plus du fait qu’aucune franchise ne propose de films sur les dinosaures. Pas sûr que Jurassic World 2 fasse autant (prévu pour le 22 juin 2018 aux USA), mais certain qu’il ne fera pas un four (ce terme est maintenant dédié aux blockbusters originaux, genre A la poursuite de demain, John Carter ou The Lone Ranger).


LE MAÎTRE – 2ème et 1er

Avatar Titanic aff

Quant au grand Maître du box-office, celui qui semble tout simplement hors d’atteinte, c’est James Cameron. Depuis 1997, il squattait le trône de billets verts avec son monumental Titanic (resté à l’affiche de décembre 97 à octobre 98 !), sans que personne n’arrive à atteindre ce record, ni même à le chatouiller ne serait-ce qu’un tout petit peu. Damned, serons-nous condamné à voir Titanic numéro 1 au classement pour l’éternité ? Que dalle : deux documentaires sous-marins et 12 ans plus tard, le bonhomme revient comme un boulet de canon avec un film de science-fiction, et impose donc Avatar au monde entier, avec une nouvelle 3D époustouflante. Ses 2,700 milliards sont loin dans l’espace, et le seul autre film a atteindre ce chiffre affolant de 2 milliards se nomme… Titanic 3D ! Soit la ressortie du film en 2012, pour célébrer les 100 ans de la disparition du bâtiment. All hail Cameron ! Maintenant, on attend toutes les suites prévues à Avatar, qui ira jusqu’à Avatar 4, tournées en une seule fois, pour voir si le bonhomme a encore la côte. Le premier volet a eu beaucoup de haters, mais on imagine mal tous ces films faire moins d’1 milliard… Et même si on ne trouve pas qu’Avatar est le meilleur film de tous les temps (loin, loin de là ! True Lies nous fait carrément plus bander !), nul doute qu’on sera présent pour la suite des aventures de Jake Sully.



LES SAGAS, C’EST PLUS FORT QUE TOI

Attack of the sequels

Le constat sur ce classement n’est pas très compliqué à analyser : à une exception près, tous les films sont soit des suites, soit tirés d’une histoire vraie, soit adaptés d’un autre support. Seul Avatar est une oeuvre « originale » (même si son scénario n’a rien d’original hélas). Les franchises ont le vent en poupe, ce n’est certes pas nouveau, et l’effet Jurassic World accentue une donnée importante : la nostalgie qu’on a pour les films de l’époque est beaucoup plus présente qu’on ne le croit.

Jar-Jar Binks deathEt même s’ils sont absents de ce Top 10, certains succès confirment cette tendance : par exemple Le Hobbit : un voyage inattendu (le premier volet) est le plus gros succès de la saga du Hobbit, contents que nous étions de revenir en Terre du Milieu après presque 10 ans d’absence. Idem pour Star Wars. La Menace fantôme est peut-être l’épisode le moins aimé des fans, mais c’est celui qui a le plus cartonné au cinéma, car un nouveau Star Wars, 16 plus tard par le créateur de la saga, ça ne se loupe pas ! Ce n’est certainement pas une bouffée d’air frais, car il n’y a rien de vraiment original à faire des suites et encore des suites, mais ça cartonne. Et le pire dans tout ça, c’est que la majorité commence sérieusement à saturer de cette évolution !

Du coup, qui pouvons-nous incriminer pour ce manque d’inspiration ? De prises de risques ? Les majors, qui ne cherchent qu’à faire plus de thunes quoi qu’il arrive (et qui se plantent quand elles tentent de lancer un concept original) ? Ou les consommateurs (comme nous, on doit bien l’avouer…), qui se ruent comme des abrutis au cinéma parce que « le nouveau Marvel est sorti », ou parce que « Schwarzenegger revient dans Terminator, trop bien ! » ? Le spectateur est aussi, voir bien plus, responsable du cinéma d’aujourd’hui. Plus nous serons friands du plaisir coupable, plus nous serons coupable de ce plaisir…


LA DÉFERLANTE DE 2015

Blockbuster 2015

Comme on l’a vu, trois blockbusters de 2015 se sont immiscés dans le classement en très peu de temps. Une année forte en émotion, qui n’est pas prête de se terminer. Il reste encore six mois, et quelques prétendants sont là pour faire parler la poudre. Peut-être ne vont-ils pas atteindre le Saint Graal, mais leurs succès devraient faire parler d’eux.

C’est le cas pour Les Minions, avec son démarrage canon, et qui, à l’heure actuelle, dépasse déjà les 640 millions en 12 jours. Mission : Impossible – Rogue Nation pourrait très bien fonctionner, mais ne devrait faire de l’ombre à personne, à l’inverse du chapitre final de la rébellion de Katniss Everdeen dans Hunger Games : La révolte – partie 2, ou bien le 24ème volet de James Bond, Spectre, de nouveau réalisé par Sam Mendes, le seul mec qui a amené l’espion britannique dans le milliard de dollars.

JJ Abrams flairCependant, ces grosses machines risquent de faire pâle figure avec l’arrivée cataclysmique du nouveau film de J.J. Abrams. Après tout, si Avatar et ses 2 milliards se sont barrés sur un autre planète, le seul moyen de le rejoindre serait de faire un voyage dans une galaxie lointaine, très lointaine. Star Wars Episode VII : Le Réveil de la Force va très certainement exploser tous les records (malgré l’absence de 3D), et en a d’ailleurs déjà établi un alors que le film n’est même pas encore sorti !

La deuxième bande-annonce est carrément dans le Guiness Book des Records sous l’appellation « bande-annonce la plus vue de tous les temps le jour de sa sortie ». En effet, dès sa mise en ligne sur le net, le trailer a été vu plus de 30 millions de fois, en 24 heures seulement. Tout le monde est à l’affût de la moindre nouvelle image, et nul doute que le jour de sa sortie, Star Wars Episode VII : Le Réveil de la Force attire toutes les attentions, comme l’avait fait La Menace fantôme en son temps…



Logo Pour les FlemmardsPOUR LES FLEMMARDS : Déjà trois films de 2015 dans le classement du Top 10 du box-office mondial, en à peine six mois. La suite risque d’être aussi chaotique, surtout en fin d’année, avec l’arrivée du rouleau compresseur Star Wars Episode VII : Le Réveil de la Force. Cette année record prouve une fois de plus qu’Hollywood sombre de plus en plus dans la facilité, et que nous, pauvres moutons, courons toujours plus vite pour nous lobotomiser… Pour le moment, et seulement dans certains cas, la drogue fait toujours son effet.. Mais pour encore combien de temps ?

Publicités

Donne ton avis si tu dors pas...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s