DragonBall-Z-fortiche

On sert les poings, on lève la tête, et on gueule à s’en détruire les cordes vocales de bonheur. Si vous êtes fan de Dragon Ball, et que vous êtes né le 28 avril, voici le plus beau cadeau qu’on pourra vous offrir : l’officialisation d’une nouvelle série Dragon Ball totalement inédite.

Après Dragon Ball diffusé de 1986 à 1989, puis Dragon Ball Z de 1989 à 1996, la Toei Animation annonce la suite des aventures de Son Goku dans Dragon Ball Super, qui sera sur les petits écrans du Japon dans pas moins de deux mois, en juillet 2015, dans des épisodes de 26 minutes ! Une nouvelle explosive, qui s’accompagne de quelques détails croustillants.

Dragon Ball Super sera diffusé le dimanche matin à 9h sur Fuji TV (on imagine déjà les gosses regardant le premier épisode juste à côté de leur papa-fan de l’anime de l’époque), et fera suite à l’arc Boo, là où le manga papier s’arrêtait. Ce qui éclipse donc totalement Dragon Ball GT et ses Super C-17 et autres Baby-tout-et-n’importe-quoi. Est-ce un mal ?

Akira ToriyamaPeu importe, tout est permis quand on sait que le créateur du manga culte, l’homme qui a donné naissance à Son Goku, Végéta et autre Tortue Géniale, va revenir pour écrire et superviser la série. Akira Toriyama, à l’oeuvre dans le très plaisant Dragon Ball Z : Battle of Gods, et dont on attend son Dragon Ball Z : la résurrection de Freezer – qui cartonne actuellement au Japon – avec impatience, s’occupera donc activement de Dragon Ball Super, en créant de nouveaux méchants, et sûrement de nouvelles transformations (là, on va tiquer…). On l’imagine mal cependant abandonné ses idées et son nouvel univers des deux films sus-cités, donc gageons que DBS prenne en compte les événements cinématographiques récents de nos héros.

Donc tout ça c’est bien beau, mais qu’en est-il de la France ? Bonne nouvelle, Toei Animation Europe s’est tout de suite mis au travail. Ils ont lancé le communiqué officiel dans la foulée, et leur désir de voir la série traduite est rassurant : le manager général, Ryuji Kochi, a annoncé qu’il verrait bien Dragon Ball Super (qui peut changer de titre dans l’hexagone puisqu’il s’agit du titre japonais) sortir courant 2016. La nouvelle étant toute fraîche, il n’y a encore aucune info sur la chaîne qui diffusera la série. On prie seulement pour que les doubleurs originaux reviennent, en l’occurrence Patrick Borg (Goku), Brigitte Lecordier (Goten) ou encore Eric Legrand (Végéta).

Toujours est-il que Dragon Ball : la résurrection de Freezer n’est toujours prévu en France, alors que le film vient de franchir le million de spectateurs au pays du soleil levant. Ses recettes en sont, pour le moment, à plus de dix millions de dollars. Depuis le 18 avril, la suite de Dragon Ball : Battle of Gods amasse les foules, et part pour être le plus gros succès ciné de la franchise. Rien que ça. Comme quoi, le retour de Freezer était attendu.

Publicités