NEWS CINE

[TOP] LES 5 SCÈNES D’ACTION DE 2014

TOP action 2014 LOGO

Un petit bilan personnel où on a sélectionné cinq moments de bravoure qui nous ont explosé le slip en salles en 2014. Qui nous ont laissé un sourire béat durant toute la scène. Nous sommes au temps du déluge numérique exacerbé, et certains cinéastes ne comptent plus que sur ça pour essayer d’envoyer le pâté. Et ça donne parfois une frustration rédhibitoire (The amazing Spider-Man : le destin d’un Héros en est le parfait exemple). Heureusement, il reste encore des irréductibles qui savent encore faire rimer action avec jubilation totale, tout en sachant tenir une caméra.


5ème – FURY

Fury aff FR

Si Fury fait partie de ce classement, c’est pour une seule et unique scène : un affrontement de chars impressionnant. Le film regorge d’autres séquences prenantes, comme son final, mais là, on a affaire à moment incroyable, où trois chars américains se retrouvent face à un Panzer allemand redoutable, indestructible. Fort en émotion et en intensité, ce passage montre que le réalisateur sait faire autre chose que des scènes musclées assez vides. Comme son récent Sabotage par exemple.

>> Critique complète <<


4ème – JOHN WICK

JOHN WICK AFF FRA 50 berges, Keanu Reeves déboîte encore sévèrement : sa forme olympique mérite de faire partie de ce top 5. En plus de ça, John Wick est un très bon film. Avec un second degré savamment dosé, l’ex-Néo explose des têtes avec son flingue comme personne. Et si la scène où des méchants débarquent dans sa maison pour tenter de lui refaire le portrait (bien entendu, ça va méchamment se retourner contre eux) est particulièrement excellente, on apprécie encore plus celle, parfaitement maîtrisée, où JohnWick entre tranquillement dans une boîte de nuit dans laquelle il n’est pas convié, et se retrouve seul contre tous. Du mano-a-mano, des gun-fights, de la classe, de l’humour : un condensé du meilleur de John Wick en un seul moment.

>> Critique complète <<


3ème – GODZILLA

Godzilla2On éprouve peut-être bien trop de passion pour Godzilla, mais franchement, la fin nous laisse toujours autant sur le carreau. Peut-être est dû à la montée en puissance qu’a réussi à installer le réalisateur Gareth Edwards tout au long de son film, ou à la tension déployée durant cette scène, dans tous les cas, devant l’ampleur de cet affrontement final, on ne peut que jubiler. L’imposant Godzilla, le roi des monstres, face à deux autres créatures qui essayent tout pour le faire capituler : la légende assoit sa supériorité de façon exemplaire, et on ne plus badass !

>> Critique complète <<


2ème – CAPTAIN AMERICA : LE SOLDAT DE L’HIVER

captain america 2 aff FRA chaque vision, ce film se bonifie. Le rythme est finalement excellent, et les réalisateurs proposent de l’action tout simplement magistrale. Et si on devait faire un choix sur le moment énormissime de ce second volet de Captain America, il se porterait sans hésitation sur la première confrontation entre le Soldat de l’Hiver et le héros de Marvel. Ça commence par une attaque surprise impressionnante sur une autoroute, s’enchaînant sur gun-fight incroyable qui fait tomber des bus, pour se terminer en duel au corps à corps entre les deux hommes carrément bluffant. Si les frères Russo sont effectivement choisis pour réaliser les deux derniers volets des Avengers, on ne pourra qu’approuver ce choix fabuleux.

>> Critique complète <<


1er – THE RAID 2

the raid 2Beaucoup de combats dans The Raid 2. N’en prendre qu’un seul dans toute cette orgie est terriblement compliqué. La baston générale dans la prison ? Alicia, la fille aux marteaux, responsable d’un carnage dans un métro ? La furieuse course-poursuite ? En fait, ce sera cet impressionnant combat dans la cuisine, long, haletant, sanglant, chorégraphié et filmé à la perfection. Cette scène est un monument, sacrée scène d’action de l’année par des Flemmards de plus en plus difficile à convaincre en terme d’adrénaline. Gareth Evans, le réalisateur, a compris la chose qu’on trouve la plus importante dans un film : ne pas rater la fin. Et dans un film comme celui-là, il s’agit de ne surtout pas louper sa scène d’action finale. Comme pour The Raid premier du nom, le bonhomme a réussi plus que haut la main.

>> Critique complète <<


Les ailes de l'enfer lapinBien sûr, d’autres films non pas a démériter de leurs efforts. On pense à Legolas, qui s’est démené à nous foutre les frissons dans Le Hobbit : la bataille des cinq armées, à Ninja Turtles qui, malgré la faiblesse de l’ensemble, nous a fait marrer avec la séquence « descente d’un flanc de montagne enneigée, ou encore à la virevoltante introduction de X-Men : days of the future past. Même le no-limit Dracula Untold, le très drôle Gardiens de la Galaxie, l’impressionnant Transformers : l’âge de l’extinction, ou l’infâme The amazing Spider-man : le destin d’un Héros pour sa séquence Time Square nous auront fait un peu vibrer. Seulement, malgré toutes leurs techniques et/ou savoir-faire (on pense surtout à Michael Bay), ça manquait du petit truc pour qu’on puisse être transcendé. Et du coup, on est obligé de leur dire : Cy… Onara !

Publicités

Donne ton avis si tu dors pas...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s