CRITIQUE

[CRITIQUE] LES BRASIERS DE LA COLÈRE

Les Brasiers de la colere aff FR



     Oubliez le titre français : Les brasiers de la colère n’a rien d’un film nerveux, et rares sont les moments où une quelconque rage est dévoilée. A part peut-être Casey Affleck, le seul personnage qui canalise tant bien que mal la douloureuse haine qu’il subit, tous les autres sont là pour faire des sermons à deux euros vingt, lancer des regards ou chialer.

     Faut dire aussi que la trame n’est pas des plus joyeuses non plus : Russell Baze (l’imposant Christian Bale) travail durement à l’usine dans la banlieue de Braddock, tout comme son père avant lui, maintenant mourant. Son petit frère, Rodney, réserviste, fait des paris et s’endette peu à peu. Après un terrible drame, Russell se retrouve en prison, laissant sa famille et petite amie. Quand il sort quelques années plus tard, tout a changé, et surtout Rodney. Il a vécu quatre missions en Irak, et ses traumatismes l’ont rendu encore plus déboussolé. Pour se faire de l’argent et effacer ses dettes, il s’aventure dans les combats clandestins, où tout ne va pas tourner comme prévu.

     Si Bale et Affleck voit l’évolution de leur relation plutôt bien foutue, et que le casting brille franchement par leur prestance indéniable (impressionnante crédibilité de la part de Zoe Saldana), le reste s’en sort hélas beaucoup moins. Les acteurs ont beau se démener pour donner tout leur coeur dans cette entreprise, ils ne peuvent pas faire grand-chose avec la fadeur qu’on leur donne.

     Pire, le scénario dans son ensemble est d’un ennui affligeant. Plus Les brasiers de la colère avance, plus on se demande ce qui ne colle pas avec cette histoire pourtant pas inintéressante. C’est simplement que le réalisateur veut apparemment trop en faire, trop en dire (même si le film n’est pas franchement bavard), et du coup il ne fait que la moitié des choses. Conséquence : on décroche. Deux trois scènes valent malgré tout leur petit pesant de cacahuètes, mais c’est assez faible pour parvenir à garder notre intérêt. 


Logo Pour les FlemmardsPOUR LES FLEMMARDS : On a un excellent casting, mais les persos sont d’une fadeur aberrante. On ne ressent jamais rien, et au bout d’un moment, bah on s’ennuie.

NOTE : 2/5



Bande-annonce pour Les brasiers de la colère :



FICHE TECHNIQUE

  • Sortie : 15 janvier 2014
  • Titre original : Out of the furnace
  • Réalisateur : Scott Cooper
  • Scénariste : Scott Cooper et Brad Ingelsby
  • Acteurs : Christian Bale, Casey Affleck, Woody Harrelson…
  • Compositeur : Dickon Hinchliffe
  • Genre : Thriller mou du genou
  • Pays : Etats-Unis
  • Durée : 1h55
Publicités

Donne ton avis si tu dors pas...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s