CRITIQUE

[CRITIQUE ASIE] CONFESSION OF MURDER

Confession_of_Murder1

FICHE TECHNIQUE

  • Sortie : 2013
  • Titre original : Nae-ga Sal-in-beom-i-da
  • Réalisateur : Jeong Byeong-gil
  • Scénariste :Jeong Byeong-gil
  • Acteurs : Jung Jae-youg, Won-Young Choi, Jo Eun-ji…
  • Compositeur : Woo-geun Kim
  • Genre : Thriller poussif
  • Pays : Corée du sud
  • Durée : 2h00


En l’espace de quelques années, un homme tue dix femmes. L’inspecteur Choi, enquêtant sur ces affaires, est à deux doigts de l’arrêter, mais finalement le meurtrier s’enfuit, pour ne plus jamais réapparaître. C’est seulement quinze ans plus tard, précisément quand il y a prescription sur tous ces meurtres, que le tueur en série se dévoile, à visage découvert, avec en prime la publication de son autobiographie qui révèle les moindres détails de ses « œuvres ». Certains ne croient pas à son histoire, d’autres l’admirent, et pour Choi, le doute persiste. Sans compter que, dans l’ombre, les familles des victimes réclament vengeance…

Confession of murder, thriller coréen haletant, possède la qualité indéniable d’avoir une histoire bien trouvée, et surtout bien ficelée. Des pistes amènent à des réponses, finalement brisées sans concession par des rebondissements percutants. L’originalité n’est pas forcément au rendez-vous, mais aller au bout de son idée est en soit une sacrée victoire, surtout pour une première réalisation.

En plus de nous passionner par son récit simple mais efficace, le réalisateur Jeong Byeong-gil nous gratifie de scènes d’action de bonnes factures, certes un peu too much, à l’image de cette incroyable introduction explosive. Elle nous met dans le bain sans nous ménager grâce à une course poursuite saisissante, sous une pluie torrentielle et une nuit glauque, qui se termine salement dans une rue abandonnée. 

Le dernier acte, quant à lui, nous assène un retournement inattendu, subtilement amené, hélas plombé par une poursuite de trop. Tout aurait pu se terminer en finesse, mais à trop vouloir en faire, le réalisateur, qui préfère jouer ici la carte du film d’action grotesque plutôt que celle du polar fin et malicieux, ne nous offre qu’un final risible.


Logo Pour les FlemmardsPOUR LES FLEMMARDS : Le film brille pour sa poursuite d’introduction haletante et ses rebondissements puissants. Une enquête qu’on suit avec grand intérêt, malgré son final trop poussif.

NOTE : 3,5/5



Bande-annonce de Confession of murder :

Publicités

Donne ton avis si tu dors pas...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s